Acheter un terrain non-constructible : pourquoi et comment ?

Sommaire

Acheter un terrain est souvent un choix motivé par l’intention de construire une maison ou un autre bâtiment. Cependant, tous les terrains à vendre ne sont pas constructibles. Il est donc naturel de se demander pourquoi et comment acheter un terrain non-constructible. Dans cet article, nous allons explorer cette alternative immobilière, détailler ses particularités, la motivation d’achat qui peut se cacher derrière, et nous vous fournirons un guide pratique pour l’achat.

Le concept des terrains non-constructibles

Qu’est-ce qu’un terrain non-constructible ?

Un terrain est dit non-constructible lorsqu’il n’est pas possible d’y réaliser une construction en raison de son emplacement, de sa nature ou des règlements en vigueur. Ce peut être par exemple un terrain se trouvant dans une zone protégée du fait de ses caractéristiques écologiques, un terrain en zone inondable ou encore dans une réserve naturelle ou un parc national.

Ces caractéristiques spécifiques rendent ces terrains inaccessibles à tout projet de construction, ce qui limite leurs utilisations possibles. Cela dit, cela ne signifie pas qu’ils ne présentent pas de valeur ou d’utilité.

Les différentes catégories de terrains non-constructibles

Les terrains non-constructibles peuvent être regroupés en plusieurs catégories, selon le motif de leur inconstructibilité :

  • Les terrains situés dans des zones naturelles à protéger pour leur valeur écologique. Ces terrains sont localisés dans des zones d’intérêt écologique où la préservation de la biodiversité est une priorité.
  • Les terrains situés en zone inondable. Pour des raisons de sécurité, il est interdit de construire dans ces zones qui sont régulièrement inondées.
  • Les terrains se trouvant dans des réserves naturelles et parcs nationaux. Pour préserver ces espaces naturels d’exception, il est souvent interdit d’y réaliser tout type de construction.

Les motivations d’achat d’un terrain non-constructible

L’attractivité des terrains non-constructibles

L’aspect financier

Parce qu’ils ne sont pas destinés à la construction, les terrains non-constructibles ont généralement un coût d’achat plus abordable que les terrains constructibles. Ce type d’achat peut donc se révéler être une bonne option pour des personnes disposant d’un budget limité ou pour des investisseurs immobiliers qui cherchent à diversifier leur portefeuille.

Les utilisations diverses possibles

Même s’ils ne peuvent pas accueillir de bâtiments, les terrains non-constructibles ne sont pas dénués d’utilité. Ils peuvent être utilisés pour y développer des activités agricoles, de loisirs (camping, jardinage, etc.) ou encore être conservés en l’état pour profiter de leur cadre naturel.

Les cas particuliers poussant à l’achat

L’intérêt pour l’agriculture ou l’élevage

L’achat d’un terrain non-constructible peut être une opportunité pour les personnes intéressées par l’agriculture ou l’élevage. En effet, selon la législation régionale, ces terrains peuvent être utilisés pour y planter des cultures ou y élever des animaux.

Le souhait de préserver une zone naturelle

Certaines personnes peuvent être motivées par l’achat d’un terrain non-constructible parce qu’ils veulent préserver un espace naturel. En achetant le terrain, ils peuvent empêcher que celui-ci soit utilisé pour des projets de construction et donc préserver l’environnement et la biodiversité locale.

Guide d’achat d’un terrain non-constructible

Les étapes de recherche

Les critères de sélection

Avant de se lancer dans l’achat d’un terrain non-constructible, il est important de bien réfléchir à ses attentes et besoins. Quel type de terrain recherchez-vous (terrain de loisirs, espace pour l’agriculture, espace de conservation naturelle) ? Quelle taille souhaitez-vous ? Quel est votre budget ? Dans quelle région ? Connaissez-vous les restrictions réglementaires locales sur l’usage des terrains non-constructibles ? Toutes ces questions vous aideront à affiner votre recherche et à identifier plus facilement les offres qui correspondent à vos attentes.

Les moyens pour trouver des offres

Pour trouver un terrain non-constructible à vendre, vous pouvez faire vos recherches sur internet. Plusieurs sites d’annonces immobilières proposent en effet des terrains non-constructibles dans différentes régions de France. Vous pouvez par exemple consulter les sites de Dumur immobilier terrain, Lenoir immobilier terrain ou Casanied immobilier terrain. N’hésitez pas à également consulter les annonces locales dans les journaux ou à faire appel à un agent commercial pour vous aider dans vos recherches.

Les démarches d’acquisition

Les contrôles préalables nécessaires

Avant d’acheter un terrain non-constructible, il est indispensable de réaliser un certain nombre de contrôles. Il faut notamment vérifier si le terrain est bel et bien non constructible, si ce statut est définitif ou susceptible d’être modifié, s’il y a des servitudes d’urbanisme, etc. Il est aussi recommandé de demander un certificat d’urbanisme à la mairie pour avoir une information précise et officielle sur le statut du terrain.

Le processus d’acquisition proprement dit

Une fois les vérifications effectuées et si le terrain correspond à ce que vous recherchez, il est temps de procéder à l’achat. Tout d’abord, vous signerez un avant-contrat (compromis ou promesse de vente) avec le vendeur du terrain. Après le délai légal de rétractation (10 jours), vous pourrez alors signer l’acte de vente définitif chez un notaire.

Anticipation des éventuelles contraintes d’achat et conseils pratiques

Les risques possibles et comment les éviter

Nul investissement n’est dénué de risques et l’achat d’un terrain non-constructible n’est pas une exception. Un des risques majeurs est la modification du plan local d’urbanisme (PLU). Si le plan est modifié et que le terrain devient constructible, sa valeur marchande pourrait augmenter considérablement. Par conséquent, il est essentiel de vous renseigner auprès de la mairie au sujet des éventuels projets de modification du PLU en cours. De même, une augmentation de la valeur du terrain pourrait entraîner une hausse des taxes foncières.

Les conseils à suivre pour une transaction sereine

Voici quelques conseils pour vous aider à réaliser votre projet d’achat d’un terrain non-constructible :

  • Prenez le temps de faire une vérification complète et minutieuse du terrain et de sa conformité avec la réglementation. Ne vous précipitez pas et n’hésitez pas à demander l’avis d’un expert si nécessaire.
  • Avant l’achat, renseignez-vous bien sur l’usage que vous pourrez faire du terrain. Chaque commune a ses propres règles en matière d’urbanisme et de protection de l’environnement, donc il est important de connaître les restrictions locales.
  • Faites appel à un notaire pour vous accompagner dans toutes les étapes de l’acquisition du terrain.
  • Enfin, pensez à long terme. Quels sont vos plans pour ce terrain dans 5, 10 ou 20 ans ? Vos projets sont-ils compatibles avec le statut non-constructible du terrain ?

Conclusion

Viabilisé ou non, en zone ARES ou zone ALT, en vente à Thionville ou à Paris, pour une Tiny house ou simplement pour le plaisir, l’achat d’un terrain non-constructible en France peut se transformer en un investissement judicieux. Certes, ce type de terrain a des restrictions d’usage, mais il peut aussi offrir des opportunités uniques. Que ce soit pour exploiter un espace agricole, pour disposer d’un coin de nature préservé ou pour investir à long terme, un terrain non-constructible peut être une excellente option. L’essentiel est de bien se renseigner et de prendre en compte tous les facteurs avant de faire votre choix. Alors, êtes-vous prêt à vous lancer dans la recherche d’un terrain non-constructible à vendre ?

Vous pourriez aussi aimer